• Je fête mes 65 étés en ce jour du 29 août. yes 

    La vie file a la vitesse de l'éclair !

    Mais ou s'en va la vie, la vie qui s'en va !   

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

    J'adore cette chanson, son texte si beau, si vrai, et qui me ressemble si bien !

    Chantée  par Raul Paz en Français (avec le texte en dessous de la vidéo)

    et Chantée par Florent Pagny en Espagnol (en bas) 

    Mais où s'en va la vie
    Qui souffle sur les âmes
    Celle qui a construit
    Chaque homme et chaque femme
    La vie souvent rêvée
    Quelques fois inventée
    L'avis qui change la vie
    Quand elle est inspirée
     

    Mais où s'en va la vie
    Qu'on voit sur les photos
    Celle dans les regards
    Celle dans les sourires
    Celle des idéaux
    La vie parfois si douce
    Au point qu'on soit heureux
    Toute ma vie passée
    Sous le ciel de tes yeux
     

    Mais où s'en va la vie
    Celle qui laisse le temps
    Celle des bons moments
    Qui donnent goût à la vie
    Celle qui passe lentement
    La vie qui nous emmène
    En nous prenant la main
    Et celle que l'on entraine
    En courant vers demain

    Passe le temps sur hier
     Passe les nuits sans lumière
    Passe les jours, les hivers
    Et moi
    Je regarde et je vois
    Cette vie qui s'en va
    Cette vie qui s'en va

     

    Mais où s'en va la vie?
    Mais où s'en va la vie
    Qui ne laisse pas le choix
    La vie qui te punie
    Celle qui te combat sans que tu saches pourquoi
    La toute petite vie
    Que personne ne voit
    La vie qui se blottie
    Et s'endort dans le froid
     

    Mais où s'en va la vie
    Quand on passe à côté
    Quand on la joue aux dés
    Certain qu'on va gagner
    Et qu'on ne sait pas jouer
    La vie qu'on aperçoit
    Sans la toucher du doigt
    Qui ne commence jamais
    Ou qui n'en finit pas
     

    Mais où s'en va la vie
    Qu'on avait devant soi
    Celle qui a promis
    Celle qui a menti
    Celle qui nous tend les bras
    La vie qu'on a reçue
    Celle qu'on nous a confiée
    La vie qu'on a perdue
    Mais parfois retrouvée
     

    Passe le temps sur hier
    Passe les nuits sans lumière
    Passe les jours, les hivers
    Et moi 
    Je regarde et je vois
    Cette vie qui s'en va
    Cette vie qui s'en va

    Mais où s'en va la vie
    La vie qui s'en va
    Mais où s'en va la vie
    La vie qui s'en va
    Mais où s'en va la vie
    La vie qui s'en va
    Mais où s'en va la vie
    La vie qui s'en va !


    6 commentaires
  • Une belle Histoire ..! 

    Moïsette sauvée d'un ruisseau, aveugle et abandonnée par sa mère, elle a été  adoptée par  une jument camarguaise 

    Voilà une histoire comme je les aime, commence mal, fini bien !

    (Un ancien article qui n'avait pas été programmé, et que j'avais fais avec mon autre blog " Mon-il2reves") 


    10 commentaires
  • Remerciements d'une baleine pour ses sauveteurs 

    Des amis a bord de leur bateau, croise la route d'une baleine, emprisonnée à un filet de pêche, après de nombreuses minutes la baleine est enfin libérée, et quelle remerciements pour ses sauveteurs ...

     

    * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * 

    Un orque coincé avait tellement peur, qu’il pleurait, mais soudain quelqu’un est venu à son secours.

    C’était une belle journée d’été sur la côte nord de la Colombie-Britannique, au Canada lorsqu’un groupe d’orques chassaient des phoques. Un des orques nageait dans l’eau peu profonde quand il est resté coincé entre les rochers, à cause de la marée basse. Il savait qu’il était en danger et s’est mis à crier pour appeler à l’aide.

    Echoué ...

     

    Un homme a vu l’orque désespéré, et a immédiatement appelé la garde côtière. Peu après, les sauveteurs sont arrivés, accompagnés de bénévoles. Heureusement, le chercheur Hermann Meuter était là aussi. Ils ont mis des serviettes autour d’elle pour la garder au frais, en plus ils ont utilisé une pompe à eau.

    Tout tenter pour la sauver

     

    « Il n’arrêtait pas de pleurer, ça nous déchirait le cœur. Mais la marée commençait à remonter, nous avions alors bon espoir… après 15 ou 20 minutes, il a commencé à se calmer, » explique Hermann.

    Le sauvetage a duré 8 heures. Heureusement la marée a fini par monter et l’orque a pu se libérer et rejoindre les siens.

    Un espoir ... la marée monte !

     

    A la fin, on peut l'entendre remercier ses sauveteurs. Ça vous fait chaud au cœur.

     

    Dernier salut !

    Un dernier salut


    10 commentaires
  • DE NOUS .... !

    E si un jour nous disparaissions totalement , que deviendrait notre planète  ...

    L'homme peut créer toutes sortes de choses ,

    mais il est incapable de recycler

    Il va droit a sa perte !!!!

     

     


    13 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires